Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Extrait du commentaire de
Insipides incipits

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Insipides incipits » avant de lire la suite de cette page.

J'aimerais écrire un livre qui commence par ce que je sais le mieux : « Messieurs, quand je regarde avec exactitude l'inconstance du monde et sa vicissitude »...
... comme la tirade de Petit Jean, dans les Plaideurs de Jean Racine (acte III, scène 3) qui déclare : « ce que je sais le mieux, c'est mon commencement ».

Revenir au texte Voir le commentaire complet

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/incipits-exp.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.