Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Auto-adduction

Robert Rapilly

Précédent : Assonances Un avatar au hasard Suivant : Auto-description

Voir aussi :
Adduction 1
Adduction 2
Adduction 3
Adduction 4
Adduction 5
Adduction 6
Chimère
Dépecé
Épitaphe
Greffes
Lépidoptère
Repliement

La Desdodicha

Ma seule étoile est morte à mon cœur désolé
et j'ai — deux fois vainqueur de la mélancolie —
la fleur qui plaisait tant, le veuf, l'inconsolé,
les soupirs de la sainte et la mer d'Italie.

Suis-je Amour ou Phébus ? Toi qui m'as consolé :
porte le soleil noir à la tour abolie,
rends-moi le Pausilippe et mon luth constellé !
Le prince d'Aquitaine à la Rose s'allie.

Dans la nuit du tombeau traversé : l'Achéron
et la treille... où le pampre ? où nage la sirène ?
Je suis le ténébreux du baiser de la reine.

J'ai rêvé dans la grotte et — les cris de la fée
modulant tour à tour Lusignan ou Biron —
mon front est rouge encor sur la lyre d'Orphée.


Les hémistiches de l'original sont mélangés tout en conservant une structure de sonnet (alexandrins réguliers, schéma de rimes). On peut y voir une anagramme d'hémistiches, ou encore une « adduction » entre deux sonnets identiques.


© Robert Rapilly – 2016

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/addo respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/01/2016.