Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Antérimes

Christian Merle

Précédent : Annonces matrimoniales Un avatar au hasard Suivant : Antonymie 1

Elle dédie « El Desdichado »

Je suis le Ténébreux, — le Veuf, — l'Inconsolé,
Je sue, Île aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Étoile est morte, — et mon luth constellé
Masse le Soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m'as consolé
Dans la nue, Pausilippe et la mer d'Italie,
Eilat qui plaisait tant à mon cœur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s'allie.

Suis-je Amour ou Phébus ?... Lusignan ou Biron ?
Suisse front, rouge encor du baiser de la Reine ;
J'ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène...

J'erre, Ève et deux fois, j'ai traversé l'Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Mots du lent souffle de Sainte et du cri de Fée.

Jet rare de Nerval, Gérard de Nerval


Deux vers successifs commencent toujours par les mêmes syllabes, créant une sorte de rime en début de vers (antérime).


© Christian Merle – 2016

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/antr respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 18/02/2017.