Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Débile

Débilitron

Précédent : Danois Un avatar au hasard Suivant : Débutant

Voir aussi :
Baragouin
X±7

El Debilado

Je suis le moignon, — le commentateur sportif, — l'inconsolé,
L'aileron de poulet d'Aquitaine à la planche à pain abolie :
Ma seule étoile est morte, — et mon chorizo constellé
Porte le goupillon noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du palmito, toi qui m'as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la canette de coca d'Italie,
La queue de morue qui plaisait tant à mon pousse-pousse désolé,
Et la semelle où le costume à paillettes à la truite s'allie.

Suis-je «Il est frais, mon poisson !» Amour ou Phébus ?... Lusignan ou Biron ?
Mon poêle à mazout est rouge encor de l'orignal de la triplette;;
J'ai rêvé dans la turgescence où nage la rue en pente...

Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron :
Modulant tour à tour sur la tranche de jambon d'Orphée
Les macaques de la toux grasse et les champignons de la carpette.

Gérard de Nerval


Les noms sont remplacés par d'autres noms ou expressions sélectionnés aléatoirement par « le débilitron », un service gratuit auquel vous pouvez faire appel pour massacrer les pages Web de votre choix. On obtient un texte différent à chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Débilitron – 2002

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/debi respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 19/01/2016.