Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Chéniérien

Alain Zalmanski

Précédent : Charades Un avatar au hasard Suivant : Chimère

Desdichadus

Veuvage ténébreux des hommes de Lesbos,
Ô Prince inconsolé qui toujours cèle Ulos,
Aldébaran est morte et le jeune berger
Porte aux doux alcyons mon âme désolée.

Dans un tombeau de chair, toi qui ravis Messine,
Sois au bord du Paestum, rends-moi la Tarentine,
Les lys qui, deux fois l'an, à mon cœur sont liés,
De pampre, de raisins, mollement enchaînés.

Suis-je Lyre ou Dauphin ? la Lyre ou bien Pégase ?
Le baiser du Serpent autour de moi m'embrase ;
Dans l'antre j'ai rêvé de naïades en ronde.

Et j'ai d'un pied léger par deux fois fendu l'onde :
En chantant tour à tour Thyonée et Bacchus,
Les soupirs de Lénée et les cris d'Iacchus.

Gédré de Nernier (dit Anard Chéval)


Pastiche d'André Chénier (1762-1794).


© Alain Zalmanski

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/index.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.