Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

BLO 9 : euesns ydasor

Le neuvième volume de la Bibliothèque Liste-Oulipienne a été écrit pour Joseph Susana à l'occasion de sa naissance, le 4 mai 2006. Son titre est un ambigramme : lu à l'envers (la tête en bas) il fait apparaître le nom du dédicataire.

Le recueil peut être téléchargé au format PDF sur le site oulipotes.net.

Mes quatre contributions à ce volume sont reproduites ci-dessous.


Elle dédie qu'à Jo

J'osais fuir, ténébreux, veuf et inconsolé
J'osais flétrir le Prince à la tour abolie
J'osais faner l'étoile en mon luth constellé
J'osais fondre au soleil de la mélancolie

J'osais fêter celui qui m'avait consolé
J'osais fanfaronner sur la mer d'Italie
J'osais fournir des fleurs à mon cœur désolé
J'osais fiancer le pampre à la rose jolie

J'osais flatter Phébus, Lusignan et Biron
J'osais farder mon front d'un baiser de la reine
J'osais fouiller la grotte où nage la sirène

J'osais franchir deux fois en vainqueur l'Achéron
J'osais former des sons sur la lyre d'Orphée
J'osais féliciter Joseph et l'y citer

Réécriture personnalisée de El Desdichado conservant les rimes.


Joseph au square

Je suis né, mon nom est JOSEPH.
Pour m'enfanter ma mère OEUVRA.
J'ai pris mes premières SUCEES,
Il faisait chaud : on m'EVENTA
Mais si j'aime bien m'y PRETER
Ce n'est certes pas par HASARD.

On veut tous te parler, JOSEPH !
Béa : « pour toi seul j'OVULAI. »
Steph : « tu es un vrai SUSANA. »
Mais qui voudrait qu'on ELAVAT,
Puis qu'on graissât, un PANAMA
Pour ton pauvre orifice HIATAL ?

Steph continue pour son JOSEPH :
« Vois quel joli lit je OUATAI !
On t'y apprendra maints SABIRS...
Mais dans mes bras tu t'ETIRAS
Et c'est pour ça que je PARADE :
C'est si touchant de te HISSER ! »

Et sa femme aussi prend JOSEPH
Dans sa robe de chambre OUATEE.
Elle dit : « reçois les SALUTS
Que pendant neuf mois j'ETUVAI !
Ton sourire est si gai, PETANT,
Qu'à t'aimer personne n'HESITE. »

« Pour se rassurer, dit JOSEPH,
On questionna plus d'un ORACLE.
On voulut plus que tout SAVOIR
De quels affreux maux j'ECOPAI...
Aucun ! J'irai loin, me PLIANT
À ce grand destin que j'HERITE. »

Hé, voilà que d'un coup JOSEPH
Pousse un cri comme une OTARIE !
Il s'étouffait dans son SARRAU...
Vite enlevez-le, quelle ERREUR !
C'est fini, personne ne PIAULE :
Il dormira pendant cinq HEURES.

Dans chaque strophe, les derniers mots forment une grille de « mots carrés » (ou « carré magique »). De plus la première lettre de chaque strophe forme JOSEPH en acrostiche.


Double acrostiche

Juste avant que le jour s'embrase par dessus
Oiseaux gais toits carmins et que lato sensu
Sur la liste oulipo nous fêtions nos dix ans
Est né l'enfant-bonheur Rêvons ce qu'il sera
Philosophe ingénieur pape schtroumpf artisan
Hurlons unis en choeur un hip hip hip hourra

GEF

Saluant sa naissance à grands coups de tokaj
Un copain après l'autre entend Stéphane Allo
Sais-tu que j'ai un fils Chacun de ces fanas
Attrape son clavier et sans tarder travaille
Nuit et jour pour écrire un hommage au galop
Ainsi de tous nos coeurs sortit cet almanach

Le premier double acrostiche (acrostiche + télostiche en vers isocèles) est de Gilles Esposito-Farèse. J'ai écrit la suite avec les mêmes contraintes.


Panscrabblogramme

Joseph Susana, dit « le clown de l'Haÿ » (ne vous vexez pas !), est né un quatre mai. Bébé tout mimi car gai, gentil, frais, rieur : look d'enfer !

Texte composé avec les 102 lettres d'un jeu de Scrabble français (les jokers remplacent un N et un S).


© Nicolas Graner – 2006

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/blo09.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 15/06/2013.