Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Couples anagrammatiques

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Coupé Un avatar au hasard Suivant : Cowboy

Voir aussi :
Anagramme
Anagrammes
Dorien

El Destripado de la posteridad

Déchu de mon duché, semblerai misérable

Je suis le cloisonné, — l'issu d'inconsolé,
Prince à la mélodie à pincer, démolie :
J'étiole mes écrits, — et mon cistre étoilé
Sertit sa fiole noire en ma triste Folie.

Vïoline percluse au sépulcre inviolé,
Déploie en ton écot ma côte dépolie,
Et que coure, soldée en mon cœur désolé,
La treille onciale où tant s'étrille l'ancolie.

Suis-je Éros ou Robin ?... Une rose ou Biron ?
Mon front braisé renie un baiser de la reine ;
Serein, l'ange s'insère où nage la sirène...

Pour m'aider s'enrocha le trop raide Achéron
Sur un phare ; et l'éphore eut la harpe d'Orphée,
Issant pour pasticher saints chapitres de fée.

Regard vernal de Gérard de Nerval


Chaque vers emploie deux couples anagrammatiques. Plus précisément, le premier hémistiche de chaque alexandrin contient deux mots qui réapparaissent anagrammatisés dans le deuxième hémistiche.


© Gilles Esposito-Farèse – 2009

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/ana3 respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 18/05/2014.