Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Assonances

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Asphyxié Un avatar au hasard Suivant : Atomique

Voir aussi :
Fausses rimes
Orphelin
Pseudo monorime

¡Maldecid!

L'Ascétisme

Je suis le ténébreux, — le veuf, — le pathétique,
Sans donjon aquitain, le déchu tsarévitch :
Mon étoile a péri, — mon luth plein d'astérisques
Porte le soleil noir de puissants Maléfices.

Dans la nuit du tombeau, mon soutien affectif,
Rends-moi cette Italie où je veux amerrir,
À mon cœur désolé la fleur qui magnétise,
La treille où le raisin s'allie à l'améthyste.

Suis-je Amour ou Phébus ?... Ou quel noble archétype ?
Mon front est rouge encor du baiser d'Albertine ;
J'ai rêvé que nageait la sirène aguerrie...

Et j'ai deux fois vainqueur rejoint les satellites :
Modulant comme Orphée à sa lyre accessible
La sainte soupirante et la fée agressive.

Astérix de Baskerville


Assonances riches : le dernier mot de chaque vers comprend les trois phonèmes vocaliques a-é-i, sans aucune véritable rime.


El Desastre

Le Désastre

Je suis le ténébreux, — l'éploré qui se prostre,
Le prince d'Aquitaine au fort jadis illustre :
Ma seule étoile est morte, — et sur mon luth un astre
Fuligineux répand sa Dépression sinistre.

Toi qui m'as consolé, dans l'ombre où l'on te claustre,
Rends-moi le Pausilippe et l'eau vive du Doustre,
La rose qui me fit au cœur un effet monstre,
Et des fruits et des fleurs l'alliance sylvestre.

Suis-je Amour ou Phébus ?... Ou Mølstre, Kornoc Cleustre ?
Le baiser de la reine a fait rougir mon rostre ;
J'ai rêvé la sirène en sa nage lacustre...

Et j'ai deux fois payé Charon de mainte piastre :
Modulant tour à tour sur mon orphique cistre
De la sainte un soupir, de la fée un orchestre.

Tristram de Maistre


Contre-assonances riches : tous les vers se terminent par les trois phonèmes consonantiques s-t-r.


© Gilles Esposito-Farèse – 2015

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/asso respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 05/02/2015.