Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Bovin

Élisabeth Chamontin

Précédent : Bout-rimé Un avatar au hasard Suivant : Brassensien

Voir aussi :
Taurin

El Desdibeudo

J'ai deux grands bœufs — le veuf, — l'inconsolé
Deux grands bœufs blancs à la tour abolie
La charrue en bois, le luth constellé
L'aiguillon de houx, la Mélancolie.

C'est par leurs soins que tu m'as consolé
Verte l'hiver, jaune mer d'Italie !
Ils gagnent tant à mon cœur désolé
Tant que le pampre à la rose s'allie.

Les voyez-vous, Lusignan et Biron
Creuser profond le baiser de la reine
Bravant la pluie où nage la sirène ?

Au mardi gras traversant l'Achéron
Ils sont plus doux que la lyre d'Orphée
Et puis les vendre ? Ah non s'écrie la fée.

Pierrard Duval


Le début de chaque vers provient de la chanson J'ai deux grands bœufs de Pierre Dupont (1821-1871), la fin de El Desdichado.


© Élisabeth Chamontin

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/bovi respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.