Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Cantabrigien

Nicolas Graner

Précédent : Canin Un avatar au hasard Suivant : Carré vocalique

Voir aussi :
Musicien

El Dsceidhdao

Le Dshétriéé

Je sius le tnueéérbx, — le vuef, — l'ilnconsoé,
Le pcirne d'Aainutiqe à la tuor aibloe :
Ma sulee éltoie est motre, — et mon ltuh ctlnesloé
Prote le sielol nior de la Mialncléoe.

Dnas la niut du tmbaoeu, toi qui m'as coonslé,
Rneds-moi le Pppuiisale et la mer d'Itlaie,
La fuelr qui plisiaat tnat à mon cueor dséloé,
Et la tellrie où le pamrpe à la rsoe s'alile.

Sius-je Aomur ou Pébuhs ?... Lganiusn ou Borin ?
Mon fornt est ruoge enocr du bsiaer de la rinee ;
J'ai rvêé dnas la gtrtoe où ngae la sènire...

Et j'ai duex fios vnueiuaqr tsevraré l'Ahréocn :
Mlodnaut tuor à tuor sur la lrye d'Ohérpe
Les spurois de la stnaie et les cirs de la fée.

Géarrd de Nreval


Selon une rumeur qui circula sur Internet, avec diverses variantes, au mois de septembre 2003 : une étude effectuée par une université anglaise — parfois identifiée comme Cambridge, parfois non précisée — aurait montré qu'on pouvait lire sans difficulté des mots dont les lettres ont été mélangées, pourvu que la première et la dernière soient inchangées.

Cette version propose de le vérifier sur El Desdichado en présentant un nouveau mélange à chaque consultation de la page. Le nombre de poèmes distincts que l'on peut obtenir est un tredécillion deux cent quatre mille neuf cent vingt-huit duodécillions quatre cent soixante-dix-huit mille quatre cent quarante-neuf undécillions quatre-vingt-sept mille cent soixante décillions six cent quarante-deux mille sept cent soixante-quatre nonillions huit cent vingt-trois mille huit cent soixante-neuf octillions huit cent quarante-quatre mille trois cent vingt-deux septillions cent quatre-vingt-quinze mille trois cent cinquante-huit sextillions cinquante et un mille cent quatre-vingt-quatorze quintillions sept cent soixante-dix-neuf mille cinq cent quarante-deux quatrillions cinquante-cinq mille quatre cent cinquante-trois trillions deux cent soixante et onze mille neuf cent quinze billions six cent cinquante-deux mille huit cent trente-deux millions trente et un mille deux cent cinquante, soit 1 204 928 478 449 087 160 642 764 823 869 844 322 195 358 051 194 779 542 055 453 271 915 652 832 031 250.


© Nicolas Graner – 2003

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/cant respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 19/01/2016.