Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Ocelot

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Occitan Un avatar au hasard Suivant : Ode

Voir aussi :
Okapi

Fatal acaso1

Le Lésé

Je me révèle sombre, — ignoré, — le morose
Monarque catalan à l'emblème fané :
Ma comète cana, — ma kora2 rompt grandiose
La nova, sol aveugle, igné Cafard mené.

L'ombre létale y prend l'as que métamorphose
Le camp rendu breton auprès du bleu prôné ;
Ma cardialgie youpi !, quand je lorgne la rose
Se mêler à houblon, promet que j'ai plané.

L'éros ou blond halo ?... Lespignan3 ou Qidron4 ?
Bigle mon gnon grenat que marqua la monarque ;
Là je rêve le lac où profond l'orque s'arque...

J'ai quelque temps bravé le naval Akeron5 :
Quand j'ose relayer à l'orgue mélomane
L'ahan bref du profès6 au brame fou profane.

César Dhôtel (et G. Farèse)

[1] Hasard fatal

[2] luth africain

[3] commune de l'Hérault

[4] vallée d'Israël

[5] région du Kenya

[6] religieux


Les lettres dont le dessin comprend une boucle quand on les écrit en minuscule (a, b, d, e, g, o, p, q) alternent avec celles qui n'en comprennent pas (« loi du phénoménal ocelot »).


© Gilles Esposito-Farèse – 2017

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/ocel respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 08/04/2017.