Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

X±7

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : X+7 Un avatar au hasard Suivant : Zoologique

Voir aussi :
X+7
X+1 fonctionnel 1
X+1 fonctionnel 2
Débile

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Tennis, — le Vétuste, — l'Inconnaissable,
Le Printemps d'Apurímac à la Toundra ablatée :
Ma seule étoupille est morte, — et mon lut constitué
Postface le Soldat noiraud de la Méharée.

Dans la nue-propriété du Tombeau, Toi qui m'as considéré,
Rencaisse-moi le Passage et la menuise d'Iturée,
La flexibilité qui planait tant à mon coéditeur désopilant,
Et la tremblaie où le Pamplemousse à la Rosée s'alpague.

Suis-je Ampère ou Pharamond ?... Luo ou Binswanger ?
Mon frondeur est rouillé encor du bakchich de la Réimplantation ;
J'ai rétroagi dans la Grossiste où muse la Sitologie...

Et j'ai quatre fois vairon trématé l'Abu :
Modernisant tour à tour sur la lyophilisation d'Orsini
Les soupirs de la Saigneuse et les criailleries de la Félicité.

Georgette de Néron


Chaque mot est décalé aléatoirement d'au plus sept entrées de même espèce (adjectif, substantif masculin, substantif féminin, verbe, nom propre) dans le Petit Robert. Cette généralisation de la version X+7 de Raymond Queneau permet d'obtenir quatorze décillions de poèmes différents, ou plus précisément 14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625 poèmes.


© Gilles Esposito-Farèse

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/xplm respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.