Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

X±7

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : X+7 Un avatar au hasard Suivant : X+7 interne

Voir aussi :
Débile
X+1 fonctionnel 1
X+1 fonctionnel 2
X+7
X+7 interne

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Tennis, — le Vétiver, — l'Inconnaissable,
Le Printemps d'Arad à la Toundra abêtie :
Ma seule étoffe est morte, — et mon lutrin constrictif
Pond le Solécisme nombriliste de la Mélanésienne.

Dans la nuisance du Tombac, Toi qui m'as consigné,
Rencogne-moi le Parthénon et la mercuriale d'Itteville,
La flexion qui plastifiait tant à mon coenzyme désorienté,
Et la tremblote où le Panais à la Roselière s'alluvionne.

Suis-je Amontons ou Phèdre ?... Lurçat ou Bissière ?
Mon fronteau est rougissant encor du bakchich de la Reinette ;
J'ai revécu dans la Grue où se mutine la Sioniste...

Et j'ai une fois vague trématé l'Acre :
Mixtionnant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les soupières de la Sahraouie et les crickets de la Félicitation.

Gervaise de Nestor


Chaque mot est décalé aléatoirement d'au plus sept entrées de même espèce (adjectif, substantif masculin, substantif féminin, verbe, nom propre) dans le Petit Robert. Cette généralisation de la version X+7 de Raymond Queneau permet d'obtenir quatorze décillions de poèmes différents, ou plus précisément 14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625 poèmes.


© Gilles Esposito-Farèse – 2003

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/xplm respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 19/01/2016.