Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Acrostiche diagonal

Frédéric Zgud

Précédent : Aconsonantisme initial Un avatar au hasard Suivant : Acrostiche double

Voir aussi :
Acrostiche interne
Acrostiche final
Acrostiche double

Genre de prince sans darling
je vais sans tour ni clocher
épris, mon étoile fut navrée
Hélas cithares ne sont gaies

Du profond de la nuit, rends
moi Adriatique et mon duché,
deux edelweiss si tendrement
chéris et mes roses enlacées

Quel amant? Quelle noblesse?
Hommage de la reine galante?
Je rêve car la sirène chante

Et pis, j'avais vaincu Hadès
jouant sur la harpe d'Orphée
cris des pucelles ou de fées

Dave, le grand R.E.R.


La première lettre du premier vers, la deuxième lettre du deuxième vers, etc., forment le nom « Gérard de Nerval ». De même pour la dernière lettre du premier vers, l'avant-dernière du deuxième, etc. Pour que les alignements soient visibles, les vers ont tous le même nombre de signes.


© Frédéric Zgud

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/acrd respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.