Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Angelinien

Alexandre Wajnberg

Précédent : Anaphore Un avatar au hasard Suivant : Annonces matrimoniales

Voir aussi :
Geffien
Alanien
Josephien
Johannique

El Cinquantacinqueado

Le 55 ado

Fuyons les ténébreux, — les beaufs, — les enfoirés,
La foule des raseurs aux pensées abolies :
Ta bonne étoile est forte, — et ton art inspiré
Crée l'autoréférence jusqu'à la folie.

Dans la nuit des expos tu nous as cornaqués,
À nous le Sol LeWitt ! et la Calle Sophie !,
Flavin qui bluffait tant nos yeux estomaqués,
La Lumière où la Prune à Turrell se confie.

Suis-je ici ou là-bas ?... Enflammé ou za zen ?
Ma langue est vive encor du vin, des raviolis ;
Nous rêvions sur la nappe offerte au Napoli...

Et cinques fois vainqueur tu traversas l'onzaine :
Pétulant tour à tour sur ta lyre, Éric
La Science et la Raison, avec humour, — c'est chic !

J'ai Rare Intervalle


Pour l'anniversaire d'Éric Angelini.
Références à l'Art contemporain. Prune est le nom « pour les intimes » de l'artiste plasticienne Ann-Veronica Janssens, dont les œuvres « jouent » avec la lumière, la couleur, l'espace, à l'instar de celles de Sol LeWitt, Dan Flavin et James Turrell. Éric est membre de la liste Oulipo, auteur d'une somme sur l'autoréférence et inventeur de suites mathématiques autodescriptives très originales.


© Alexandre Wajnberg

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/ange respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.