Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Chansons

Précédent : Champion Un avatar au hasard Suivant : Charades

Voir aussi :
Brassensien
Delermien
Comptine

Élisabeth Chamontin & Camille Abaclar

Écouter

El Desdichouette

Je suis le ténébreux
Pirouette, cacahouète
Je suis le ténébreux
Et mon étoile est décédée (bis)

Dans la nuit du tombeau
Pirouette, cacahouète
Dans la nuit du tombeau
Mon petit cœur est désolé (bis)

Suis-je Amour ou Phœbus
Pirouette, cacahouète
Suis-je Amour ou Phœbus
La reine m'a fait un baiser (bis)

Je chante comme Orphée
Pirouette, cacahouète
Je chante comme Orphée
Et je peux fair' crier les fées (bis)


Didier Bergeret

El Desdichadrough s'en va-t-en guerre

Je suis un pauvre prince
Dakiki dakiki d'Aquitaine,
Je suis un pauvre prince
Veuf et inconsolé. (ter)

Mon front est rouge encore
Du baiser du baiser de la reine,
Mon front est rouge encore,
Mon luth est constellé. (ter)

J'ai rêvé dans la grotte
D'la sissi, d'la sissi, d'la sirène,
J'ai rêvé dans la grotte,
Et deux fois traversé. (ter)


Élisabeth Chamontin

El Desdicrocrocro

Le ténébreux, s'en allant à la guerre
Disait adieu à sa tour abolie
Luth constellé, et queue dans la poussière
Il s'en allait vers la Mélancolie
Pon pon pon
   La mélan-coco la mélanco-mélancolie
   C'est le soleil noir, l'étoile morte et compagnie
   (bis)

Il fredonnait « Rends moi le Pausilippe »
Dont il mâchait la fleur qui plaisait tant
Quand il ouvrait son complexeu d'Œdipe
On pouvait voir ce truc très inquiétant
Pon pon pon
   La mélan-coco la mélanco-mélancolie
   C'est l'cœur désolé, le pampre rose et compagnie
   (bis)

Il agitait des questions littéraires
Comm' s'il avait le front roug' de baisers
Et la sirèn' devant sa mine altière
Essayait d'être à la fois sainte et fée
Pon pon pon
   La mélan-coco la mélanco-mélancolie
   C'est la lyr' d'Orphée, l'pont des soupirs et compagnie
   (bis)


Élisabeth Chamontin

Écouter

El Tartinado

Il était un veuf ténébreux
Dans une belle tour abolie
Son étoile était de marbreu
Son soleil, de mélancolie
Son luth constellé
Pauvre inconsolé
Sa femme au tombeau
Non mais quel nigaud !

Il voulait de toute sa force
Récupérer son Pausilippe
Le veuvage, c'est pir' qu'un divorce
Son p'tit cœur voulait sa tulipe
P'tit cœur désolé
Pauvre inconsolé
Bois l'jus de la treille
Rosé en bouteille !

Il s'croyait Phœbus en personne
La reine avait baisé son front
Mais ça se passait vers Narbonne
Bien au-delà de l'Achéron
Où y a une sirène
Vraiment très amène
Qu'a su l'fair' rêver
Et l'a consolé !


Parodies de plusieurs chansons enfantines : Pirouette cacahouète, Marlborough s'en va-t-en guerre. Ah les crocrocro les crocodiles, Le Palais de Dame Tartine.


© les auteurs

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/chan respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.