Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Gravitationnel

Noël Bernard

Précédent : Grammatical 3 Un avatar au hasard Suivant : Greffes

Voir aussi :
Chimique
Mathématique
Numérique

El Graviton

J'étais la ténébreuse onde au charme inviolé,
Rêve d'Albert Einstein à la douce folie,
Legs d'une étoile morte, — et mon secret scellé
Portait des soleils noirs la trace dépolie.

Dans la nuit du tunnel qui mon âme a volé,
Retentit l'Origine. Infime anomalie,
Je frôlais impalpable un peuple à l'œil collé.
Me trahit un miroir, pendable physalie.

Suis-je espoir ou mirage ?... éléphant ou ciron ?
Sans fard, ignorant l'or, la bannière et la traîne,
J'erre en ce vide grave où je nage sereine...

Mais deux fois traversai l'infernal fenestron,
Entendant tout autour, en voyant mon trophée,
Vaniteux le savant et la foule bluffée.


Version écrite deux jours après l'annonce de la première détection d'une onde gravitationnelle le 11 février 2016.


© Noël Bernard – 2016

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/grav respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 13/02/2016.