Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Halieutique

Bernard Maréchal

Précédent : Haïkus anagrammes Un avatar au hasard Suivant : Heideggerien

El Descabillado

Je pêche au grand verveux, au vif. Le thon salé,
L'anguille d'Aquitaine et la truite, j'oublie !
Car mon amorce est morte, et mon filet crevé
Lâche perche soleil, colin, limande, plie.

Sont enfuis les turbots, hameçon ravalé,
Se barrent la bonite et la brème jolie,
Et lottes, capelans et bars m'ont échappé,
Et la raie ou le congre à la chair amollie.

Fuit le loup et la rousse, hésite le goujon,
Esturgeon et rouget m'ont baisé dans la Seine.
J'ai pêché dans la flotte où nage la murène.

Et deux fois le requin, une fois le héron,
Ondulant tel vautour, sous les flots, l'ont bouffée :
La sardine est éteinte, et je l'ai dégrafée.

Dorade Narval


Vocabulaire de la pêche et des poissons, en l'honneur du 1er avril.


© Bernard Maréchal – 2016

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/hali respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 01/04/2016.