Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Pangramme minimaliste

Précédent : Pangramme hétéroconsonantique Un avatar au hasard Suivant : Panscrabblogramme

Voir aussi :
Acrostiche phonétique
Auto-description
Clone
Pangramme hétéroconsonantique
Panscrabblogramme

Gilles Esposito-Farèse

Je suis le ténébreux, — le veuf, — l'inconsolé,
Le prince kolwézien à la tour abolie :
Ma seule étoile est morte, — et mon luth constellé
Porte le soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du tombeau, toi qui m'as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d'Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé,
Et la treille où le pampre à la rose s'allie.

Suis-je Amour ou Phébus ?... Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la reine ;
J'ai rêvé dans la grotte où nage la sirène...

Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les soupirs de la sainte et les cris de la fée.


Alain Chevrier

Je suis le ténébreux, — le veuf, — l'inconsolé,
Le prince d'Aquitaine à la tour abolie :
Ma seule étoile est morte, — et mon luth constellé
Porte le soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du tombeau, toi qui m'as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d'Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé,
Et la treille où le pampre à la rose s'allie.

Suis-je Amour ou Wozzeck ?... Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la reine ;
J'ai rêvé dans la grotte où nage la sirène...

Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les soupirs de la sainte et les cris de la fée.


Chacune de ces versions utilise toutes les lettres de l'alphabet. Un seul mot du poème original a été modifié pour obtenir ces pangrammes.


© les auteurs – 2016

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/panm respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/01/2016.