Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Sonnet palindrome

Robert Rapilly

Précédent : Sonnaïku Un avatar au hasard Suivant : Sonnets vocaliques

Voir aussi :
Gâteux
Palindrome
Palindrome de mots
Palindromes
Palindromes syllabiques
Repliement

Élu d'Aliénor ténèbre vécue île
de carte Lugu1 je ne ris ; drôle l'asile.
Sumatra perd à l'astre si Marot ci-vu
démordra nipas2 noires de Yéti vaincu.

Décéda l'occase3 corps où d'avivé Sire
céda la mer Italie : Odéon retire,
ma violette cuve nota leur coeur coi.
Ô crue, ô cruel atone vu cette loi !

Va mériter Noé d'oeil à tire malade.
Cerise, viva, duos, procès, accolade...
ce Duc nia vite Yed4, serions à pinard ?
Rome du Victor ami sert sa ladre part.

À Muse Lisa le lord Sirène jugule.
Trace de lieu ce verbe ne trône, il adule.

[1] Lugu : lac de Chine, sur la frontière entre les provinces de Yunnan et du Sichuan.

[2] Nipa : palmier qui pousse dans les mangroves des océans Indien et Pacifique.

[3] Amplitude occase : arc de l'horizon compris entre le point où se couche un astre et l'occident vrai.

[4] Yed Prior et Yed Posterior : noms traditionnels des étoiles δ Ophiuchi et ε Ophiuchi qui forment une étoile double dans la constellation Ophiuchus.


Ce sonnet est un palindrome : les lettres qui le composent sont les mêmes qu'on le lise du début à la fin ou de la fin au début.


© Robert Rapilly – 2016

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/sopa respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 26/10/2016.