Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Penible

Nicolas Graner

Précédent : Patronymique Un avatar au hasard Suivant : Perecquien

Voir aussi :
Militant
Prolétaire
Revendicatif

Je suis le dangereux, le keuf invétéré,
Prince des Hauts-de-Seine, en ma tour à l'abri.
Moi seul ai poigne forte, et mes amis jurés
Portent chemise noire ou veste vert-de-gris.

Dans l'ennui, mes fachos sont tout déboussolés :
Rends-moi Pétain Philippe et l'amère Algérie,
La peur qu'on flanquait tant (ah, les beurs désolés !),
Le treillis où l'on rampe et les héros salis.

Dura-four ? Jeu, rébus... Mi-geignant mi-Néron,
Mon Front met tous d'accord : le baiser et la haine.
J'ai viré démagogue et rangé la gégène...

Et j'ai, ma foi, vainqueur, renversé les barons !
Mordant au premier tour, en délire, j'offrais
Les sourires de feinte et les cris qui effraient.


Version composée au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle française du 21 avril 2002, qui a vu pour la première fois un candidat d'extrême-droite accéder au deuxième tour.


© Nicolas Graner

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/peni respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.