Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Impressions

Quelques citations

Voici quelques citations glanées au hasard de mes lectures. Si vous connaissez d'autres citations susceptibles d'intéresser les personnes malvoyantes, n'hésitez pas à m'en faire part.

Quand tu auras mon âge, tu auras perdu presque complètement la vue. Tu ne verras que du jaune, des ombres et des lumières. Ne t'inquiète pas. La cécité progressive n'est pas une chose tragique. C'est comme une lente soirée d'été.

Jorge Luis Borges (1899-1986)

L'autre in Le livre de sable

J. L. Borges, le plus célèbre des écrivains argentins, était atteint de rétinopathie pigmentaire.
Merci à Gilles Esposito-Farèse pour cette citation et sa traduction (que j'ai modifiée pour la page d'accueil).

Un borgne est bien plus incomplet qu'un aveugle : il sait ce qui lui manque.

Victor Hugo (1802-1885)

Notre-Dame de Paris

Cette remarque s'applique également aux personnes qui perdent la vue, par opposition aux aveugles de naissance.

Vivre, c'est passer d'un espace à un autre, en essayant le plus possible de ne pas se cogner.

Georges Perec (1936-1982)

Espèces d'espaces

La difficulté qu'ont les aveugles à recouvrer les choses égarées les rend amis de l'ordre, et je me suis aperçu que ceux qui les approchaient familièrement partageaient cette qualité, soit par un effet du bon exemple qu'ils donnent, soit par un sentiment d'humanité qu'on a pour eux. Que les aveugles seraient malheureux sans les petites attentions de ceux qui les environnent ! Nous-mêmes, que nous serions à plaindre sans elles ! Les grands services sont comme de grosses pièces d'or ou d'argent qu'on a rarement occasion d'employer, mais les petites attentions sont une monnaie courante qu'on a toujours à la main.

Denis Diderot (1713-1784)

Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient

– Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.
– L'essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944)

Le Petit Prince

Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.

Michel Rouillard

Communication orale (ca. 1975)

Merci à Max Durbano pour cet inédit.

L'œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres !

La Bible (édition Louis Segond, 1910) – Matthieu 6:22-23

Oh ! qu'ils aient perdu le regard,
Non, non, cela n'est pas possible !
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce qu'on nomme l'invisible ;

Et comme les astres penchants
Nous quittent, mais au ciel demeurent,
Les prunelles ont leurs couchants,
Mais il n'est pas vrai qu'elles meurent

René-François Sully Prudhomme (1839-1907)

Les Yeux in La vie intérieure

Merci à André Pruvot de m'avoir fait connaître ce poème.

La science des choses extérieure ne nous consolera pas de l'ignorance de la morale au temps de l'affliction ; mais la science des mœurs nous consolera toujours de l'ignorance des choses extérieures.

Blaise Pascal (1623-1662)

Pensées de M. Pascal sur la religion et sur quelques autres sujets

Celle-ci ne concerne pas la vision, mais s'adresse à ceux qui attendent de la recherche scientifique la solution à toutes leurs souffrances.

L'amour est aveugle et sa canne est rose.

Serge Gainsbourg (1928-1991)

dans le film Je t'aime moi non plus

Merci à Caroline S pour ce joli aphorisme.

Quitte à perdre quelque chose quelque part, mieux vaut encore que ce soit sa montre, laquelle pourra sans doute servir à quelqu'un. Ce que j'ai perdu à San Francisco ne servira à personne, et ce n'est pas en retournant le chercher sur place que j'ai une chance de le retrouver.
Ce que j'ai perdu, c'est mon œil droit.

Hervé Le Tellier

La tache de Fuchs (2001, inédit)

Si quelqu'un a des oreilles, qu'il voie, si quelqu'un a des yeux, qu'il entende.

Jean (ou Hans) Arp (1886-1966)

Jours effeuillés

Citation offerte par Sophie Curtil.

Très vite les troubles revinrent. Cette fois-ci Bartlebooth croyait voir une mouche voleter sans cesse quelque part à côté de son œil gauche et il se surprenait à tout instant à vouloir lever la main pour la chasser. Puis son champ visuel commença à diminuer pour n'être plus à la fin qu'une mince fissure laissant percer un jour glauque, comme une porte entrebâillée dans le noir.
Les médecins qu'il fit venir à son chevet hochèrent négativement la tête. Les uns parlèrent d'amaurose, les autres de rétinite pigmentaire. Dans un cas comme dans l'autre ils ne pouvaient plus rien et l'évolution vers la cécité était inexorable.

Georges Perec (1936-1982)

La Vie mode d'emploi, chapitre LXXX

Perec commet l'erreur courante de penser que le champ visuel ne concerne que la vision latérale. En réalité c'est un cône qui s'étend aussi vers le haut et le bas. Un champ visuel très rétréci ne laisse donc pas voir une fissure, comme une porte entrebâillée, mais plutôt un rond central, comme quand on regarde à travers un tube.

L'homme est un œil ; la vision est en toi la seule chose qui compte ; transforme ton corps tout entier en vision ; deviens regard, deviens regard.

Djalal al Din Rûmi (1207-1273)

Citation trouvée sur la page sur le soufisme du site d'Unisson et rapportée par Pascal Kaeser.

Tout ce que vous offrent les sens ne saurait être une preuve... Moi aussi, je me suis penché sur « les traces sensibles », mais pour leur demander uniquement d'entrer dans le cercle qu'avait dessiné ma raison. [...] Oui, oui, je le jure, les traces sensibles n'ont jamais été que mes servantes... elles n'ont point été mes maîtresses... Elles n'ont point fait de moi cette chose monstrueuse, plus terrible qu'un homme sans yeux : un homme qui voit mal !

Gaston Leroux (1868-1927)

Le mystère de la chambre jaune

Notre vision de la réalité contient des points aveugles. Bien entendu, les points aveugles ne nous empêchent pas logiquement de voir l'entière vérité. Dans un univers amical, les complétions des trous de nos champs de vision pourraient bien être entièrement véridiques. Remplir les trous en conformité avec le pourtour relève d'une bonne induction. Mais c'est également une bonne induction de croire que certaines de nos bonnes inductions deviendront mauvaises. Puisque le mieux que nous puissions espérer est un univers indifférent, cela nous laisse avec la conclusion que certaines vérités pourraient être situées hors de notre portée en vertu des règles de notre représentation.

Roy Sorensen

Blindspots (1988)

Citation traduite de l'anglais par Paul Egré, qui me l'a offerte à la suite d'une table ronde où nous avons tous deux parlé de taches aveugles avec des points de vue différents. Je trouve très pertinent l'usage que fait Sorensen du phénomène de remplissage de la tache aveugle comme métaphore de l'induction scientifique.

Ses yeux étaient pleins des atrocités dont elle avait été témoin en Crimée. Vous allez trouver que j'exagère mais je suis convaincue que ce sont ces visions d'horreur qui lui ont fait perdre la vue. Car elle ne voyait presque plus dans les dernières années de sa vie.

Gilbert Sinoué

La dame à la lampe, une vie de Florence Nightingale (2008)

JULIETTE : Je pense au bon Dieu, qui m'a fait la grâce de devenir aveugle.
CHARLES : La grâce ? Tu appelles grâce ce malheur qui fait trembler les plus courageux ?
JULIETTE : Oui, Charles, une grâce ; si j'y voyais, je serais peut-être étourdie, légère, coquette. On dit que je suis jolie, j'en aurais de la vanité ; je voudrais me faire voir, me faire admirer ; le travail m'ennuierait ; je n'obéirais pas à Marianne comme je le fais, je ne t'aimerais pas comme je t'aime ; je n'aurais pas la consolation de penser à l'avenir que me prépare le bon Dieu après ma mort, et que chaque heure de la journée peut me faire gagner, en supportant avec douceur et patience les privations imposées aux pauvres aveugles.

Comtesse de Ségur (1799-1874)

Un bon petit diable

Si, pour la bonne Comtesse, le handicap visuel est un don qui permet de gagner le Paradis, il n'en va pas de même du handicap auditif, comme le montre cet autre passage du même roman : « Le sonneur sourd n'avait pas paru, c'était lui qui était chargé d'administrer le fouet aux enfants. Ne pouvant être attendri par les cris qu'il n'entendait pas, ni corrompu par les promesses, ni effrayé par les menaces, il s'acquittait de son ministère avec une dureté et même une cruauté qui le faisaient haïr des élèves. » Peut-être l'influence de son fils Louis-Gaston, devenu aveugle à 36 ans, est-elle pour quelque chose dans cette discrimination ?

Tu ne mettras devant un aveugle rien qui puisse le faire tomber ; car tu auras la crainte de ton Dieu.

La Bible (édition Louis Segond, 1910) – Lévitique 19:14

Serait-ce la plus ancienne loi sur l'accessibilité des lieux publics ? L'Histoire ne dit pas si elle a été aussi peu respectée que les règles actuelles.

Quand j'ai vu, je bois double.

titre d'une chanson d'Allain Leprest (1954-2011)

Un type à moitié aveugle, ça existe ; mais un type qui est à moitié borgne... il est quoi, exactement ?

Philippe Geluck

Le Chat

Le langage distingue la vue et le regard. La vue est l'aspect somatique. Le regard, même au sens propre, est l'aspect psychique de cette relation sensorielle que nous entretenons avec le monde. Par le regard nous ne faisons pas que percevoir, nous nous exprimons aussi : « les yeux, miroir de l'âme ». C'est pourquoi on peut qualifier le regard : direct, fuyant, implorant par exemple, alors que la vue n'est que réceptive. Une personne privée de la vue garde intacts tous les autres aspects du regard et ne perd que son premier niveau, si l'on peut dire : la réception, pour laquelle les autres sens prennent le relais.

Maridjo Graner

Mieux comprendre nos comportements – Regards sur nos raisons et déraisons d'agir (2011)

Quand les jours ressemblent aux nuits
Sans éclaircie à espérer
Qui peut croire que l'été nous reviendra ?
Moi j'avais le soleil
Jour et nuit dans les yeux d'Émilie

Joe Dassin

Dans les yeux d'Émilie (1977)

J'ai découvert cette chanson en 2012 lors d'un concert donné dans le cadre de Mille Chœurs pour un Regard.

Je ne me sers pas tellement de mes yeux, si ce n'est pour regarder ceux des autres.

Georges Brassens (1921-1981)

rapporté par Louis Nucera dans Le Monde (1-2/11/1981)

Je ne suis pas totalement aveugle. Je peux voir les visages, et le soleil se lever. Mais je ne peux pas lire, et les visages de ceux que j'aimais le plus au monde se sont effacés il y a huit ans. Attendez donc que votre vie entière se bâtisse sur ces deux choses, et vous apprendrez que plus rien ne peut vous émouvoir lorsque celles-ci n'existent plus.

John Dickson Carr (1906-1977)

Trois cercueils se refermeront, traduit de l'anglais par Hélène Amalric


© Nicolas Graner – 2013

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/MALVOYANCE/citations.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.