[5] Au lieu de : un sol à la quatrième mesure

Lire : un si ? Cette correction a été effectuée à la main sur les deux exemplaires utilisés comme sources de cette transcription, ainsi que sur au moins un exemplaire de l'édition de 1596. Cependant, Peter Brants m'a fait remarquer ceci : « Cela doit être vraiment un sol. Quand on regarde seulement la ligne basse, cela peut donner l'idée que c'est une reprise de 8 mesures avant, mais quand on regarde les 4 voix ensemble, les accords sont différents, et un si bémol donnerait un accord incomplet, un saut de plus d'une octave après sa note précédente et une transition croisée avec le si bécarre précédent dans le contre-ténor (quoique ceci se pourrait encore, mais peu probable). Je ne crois pas que Thoinot Arbeau ferait une telle erreur. »

Retour au texte.


N I C O L A S
http://graner.net/nicolas/
Contacter l'auteur.