Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Dilution
Pot-pourri

El Disociado

Le Dissocié

C'était toi le sombre capitaine à la tour abolie :
Si ton étoile me manque beaucoup de rimes...
Vous rompez, plus blanc qu'un tombeau et marque 50 points.
Lorsqu'un joueur ne pouvant être marquée d'une tour, d'une étoffe jolie.

Dans la nue, Pausilippe battant la guitare
La fleur qui plaisait tant au peuple racolé
Mon oseille à mes vamps dans ma pauvre maison,
Et la où le à la s'.

-je ou ?... ou ?
Mon encor du baiser trop amène ;
J'ai bavé dans la grotte où nageait la sirène...

Et j'ai deux fois en vain, qui exultent en trouver d'autres) :
Veuf ténébreux et le prince est un enfant pourrait se voir parce que lorsqu'il l'accompagnait dans le grand nombre, mais d'une sirène qui nage, par son odeur — mi-odor di femina, mi-odeur de poisson frais — le rend fou de désir. Ah ! pour être chien, on n'en est pas moins beau !
Car j'ai tous les pissenlit et l'amer d'Italie
Le fard qui plaisait tant où mon Kurt Gödel est,
Et le treize ou le trente et s'écrier « Villiers » !


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif – 2013

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/diss respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 19/01/2016.