Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Pot-pourri
Dilution

El Disociado

Le Dissocié

L'Aquitaine abolie,
Ma seule étoile est morte, — et mon feu respirant
Fait voir, un peu frisquette, une image poétique.

Tout lit portant les senteurs de la dinde et les krills de la raie.
Je suis par estran creux l'Éteuf que l'on dégomme
quand grince la misaine et chavire le dôme ;
mon étoile serait plus exact —
Gît quelque part, pour parler avec tact, sur large lame d'or,
Lors, soûl de lard, sans eau, lappe ce doux lait froid.
Je fus le malheureux Je suis le très en noir
Et veuf et seul je dors
Ma joie se noie le soir
Ma tour abolie.

Morte étoile est morte, et la voix de succube.
Il était une fois un veuf inconsolé, toi tombeau, corrompu en son vice.
Rends-moi donc. » Je m'arrêtai et l'attente en icône jolie.

Suis-je amoureux Mer italienne,
Fleur élue enchantant notre coeur désolé, et la treille onciale où tant s'étrille l'ancolie.

Quand la pire contre attaque tu m'as dévoilé,
Rends-moi le mont Fuji et la Mer d'Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé, Et la treille
Et le pampre à la rose se fond.

Ne suis-je ni l'amour¦ ni l'or d¦es Lusignan (86) ou Biron :
Modulant tour à tour sur la marche au paintball
Les squashs du scooter et les cris de la fée


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/diss respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.