Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Pot-pourri
Dilution

El Disociado

Le Dissocié

Alaingénieur chimiste aimant bien rigoler,
Alainfortuné Prince à la tour abolie
Seule une étoile naine évoluant sur la séquence principauté voit sa tour abolie, mon astre posthume,
D'un soleil rompu.

Cher vieux pote qui m'as l'autre eu, consolé Pidoptère
Rends-moi ma taupinière et ses cris : « c'est assez ».
Je suis le noir de la piraterie.

Dans la nuit funèbre, ô toi qui sais ragréer,
Laisse entendre réer, tandis qu'à jamais j'erre,
L'érémitique cerf qui paissait dans mes prés
Ou mon stylo râper sur le passé illustre de ses ancêtres.
« Ma seule étoile est-elle morte ? Et mon luth décoré
Porte un puck black de würm, toxique Physalie.

Au dyke plein de Mélancolie.

Inhumé pour la nuit, toi qui m'as consolé, dans l'ordre, d'une bile aigrie.

En une urne lunaire elle l'a rendu gai.
Lui a langui d'Alger, de l'eau pure,
J'ai rêvavé dans la gRotte où nage la sirène...

Si tu ne sais plus, tiens ! tu me fais déconner.
Tu vois, dit Zazie, je veux aller au métro Porte d'Ivry ?

Suis-je Amour ou Biron,
Sous les nuits des tombeaux de la chasse de Gaston Phébus, l'a appelé « Phébus » car c'est un chien de cirque ou un chien transpercé son cœur désolé   Rends-moi mon beau Leucippe et ses deux filles nues,
Le Foin et son chariot, de Corot l'ingénu,
Et Corneille qui plaisait tant, ma course désolée,
Le cep alliant grappe et lilas d'un repli.

Suis-je Lyre ou Dauphin ? la Lyre ou bien Phœbus ?... Lusignan ou Biron ?
Mon fonrt est rogue eoncr du bsaeir de la rniee ;
J'ai rêvé dans la cave en rêvant des deux femmes qu'il aime.

La rime est souvent pauvre et ne s'éteindra pas.
Demain, comme aujourd'hui le château qui fut ma femme a cessé d'exister.
Nul réconfort ne peut soulager mon chagrin dans la grotte entre deux stalactites...

Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'achéron : modulAnt tour à tour, sur billets paraphés,
Les soupirs de l'étreinte et l'écrit du café.


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/diss respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.