Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Pot-pourri
Dilution

El Disociado

Le Dissocié

Un je vis sans ma femme bricolé. Je suis tout noire mais tu m'as allumé
Le princesse d'une région dépouillé de daquin ma tours, ma boulot que mon chutant :
L'étoile est morte destinée — du dedans dessiné
Ni les de la m'et l'ancolie. Portent l'encre ébène et loir de la Mélancolie

Dans la nuit du tombeau combat, sur la clé du tombeau tu m'as consolé
Donne-moi l'Etna, puis l'argent d'Italie,
Mon frustrant, oh mon esprit non gai La fleur que l'alcool à mon nom en mon squirrheux stresses
Et là, veille où fanent pavots flambards, champ' arrosent là.

Suis-je Akaï ou Nikon ?... Lusignan ou Biron
Mon front est rouge de la Reine encor Dreux (52) encore encor de biusor do li rouno ;
Le drame qui nage une sirène J'ai rêvé dans la gym où nage, ça freine

J'avais plutôt sataniques, je rôde, J'ai acclamé ma mie de fois benqueur, franchîmes Achéron
La lyre d'Eurydice : Mondrian imité sur la lyre
Langage du barbare. Les soupirez, sainte et son prix du très sainte et les cris de criant crainte et les cris de la saint : « Et les rayons et tes les cris dans


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/diss respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.