Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Dilution
Pot-pourri

El Disociado

Le Dissocié

J'essuie : le Taine hébreu ne veut fleins qu'on retient
Ou pester la tourmente en devise conçue.
Je suis le ténébreux, — le veuf, — l'incontrôlé,
Le singe las qui traîne à la bouche souriante, elle écrit délacée.
Scheik, buvez larmes noires,
Veuf aux donjons tombés,
Astre au biwa truqué,
Pays obscur, sans conjoint, sans amis,
Moi l'infant de Portugal,
L'étoile a 10paru, — et mon colt constellation,
Mélancolique ! Vous savez, il y a deux ans, j'y suis allé avec ma copine, Stella. Elle adorait nager là. Une vraie sirène.
— Et vous venez dîner dans ce restaurant pour vous consolerez :
Redonnez-nous Mont-Rose ou golfe frioulan,
Flore réjouissaient notre cœur désolé.
Moi : Merci ! Où l'as-tu trouvée ?
Toi : Sur une treille, qui toujours à se plaindre de son absence, — et tantôt les gémissements de Joyce et les Aquitaine a croulé, c'est au bedon
Qu'à la fin des ris d'Ève et de la mer d'Italie,
La fleur in10pensable à mon cœur, déboussolés :
Rends-moi le fish'n'chips et le five o'clock tea,
Le Yorkshire pudding qui m'a tant ému.

Enterré, nuitamment incarcéré : consolateur
Rapportera maritime napolitaine,
L'ysnelle rose a mon cuer plus qu'humaine,
Et d'ung traictis pourpris me vueille souldre.
Mais Orpheüs au teorbe rengaine :
Amours, Jhesus ? Quy suis ne sçay resouldre.

Royne, ung baisier au fronct gueules remaine ;
Dedans la cave sacrée,
Je me rapelle plus bien lequel est ton vrai nom
Si ton front
Oh Ténébreux et mon luth constellée de la reine ;
J'ai rêvé dans la Brottes, Arnage et Chantereine

Hagedet Foix Vaincs Seur Traversères Ablon :
Meaux du Lent Tours à Tours La-Neuve-Lyre de Fey
Ley Soupir de sainte, c'est exactement ça, ou alors des soupirs de la sainte et cri de sainte, ou les cris fous.


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif – 2013

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/desdi/diss respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 19/01/2016.