Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Fonderons-nous les chefs ? comme la vague pure ?
Les défauts ou les dents, les fers et des hauteurs
Des fautes ou des cours, les eaux ou les natures
Quel mouvement sérieux cria dix-neuf docteurs ?

L'œil puis une valeur, l'as sinon la douceur
Soixante pures parts sur quatre-vingt-deux surent
Des fins abandonnaient soit les ans soit des cœurs
Fonderons-nous les chefs ? comme la vague pure ?

La bicoque plaça que l'ensemble figure
Des têtes décriront vos énormes malheurs
Les noirs, qui devenaient, croient près de la mesure
Les défauts ou les dents, les fers et des hauteurs

Leur flot vieux évoquait des eaux puis les douleurs
Un grand accomplissait si des cours résolurent
Les sueurs, qui paieront, voient près des intérieurs
Des fautes ou des cours, les eaux ou les natures

Quelle tombe inconnue but quatre-vingts voitures ?
Un appartement tue près de cinquante auteurs
Je brille une occasion, — la maison, — l'aventure
Quel mouvement sérieux cria dix-neuf docteurs ?

La mer, qui tentera, roula jusqu'un honneur
Vous flotterez les vies, — des cartes, — les figures
Il bat comme on plaisait sauf le champ supérieur
Mille vagues états sur cinquante coururent


Choisissez un schéma
















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 08/07/2016.