Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Combien de fins âgées asseyent une biscotte ?
Les voix hautes offraient la clé et la santé
Les divers colons gros rendront un profond vote
Quel mensonge divers dormait vingt-trois étés ?

Des matins cesseront les fins puis les beautés
La basse professeur prononcera la motte
Bon ! quelle sorte vraie, quelle autre autorité !
Combien de fins âgées asseyent une biscotte ?

Son arbre pleurera des mers ou les compotes
Les nez, qui appuieront, mirent sauf un côté
Vous liez mais vous livrez en des eaux nues et sottes
Les voix hautes offraient la clé et la santé

Douze années sur vingt-neuf rentrent des volontés
Une étude ou le bois, la croix sinon l'azote
Des petites naîtront l'autre réalité
Les divers colons gros rendront un profond vote

Vingt-deux diverses nuits sur quatre numérotent
Le papa et la joie, l'arbre ou la société
Une musique souffle auprès de sept pilotes
Quel mensonge divers dormait vingt-trois étés ?

Mille empires sur cent fuient la curiosité
Des bons jeux ne songeaient ni l'eau ni une idiote
Un besoin atteignait jusqu'à six libertés
Elles chargeaient l'ensemble, or elles se clignotent


Choisissez un schéma
















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 08/07/2016.