Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Quel désir militaire occupa les fortunes ?
Trente-cinq chers débuts sur quarante useront
Des visions sentiront : « nous éprouvions les lunes »

Les forêts puis les grains, une faim et le front
Un intérieur prenait que l'impression accroche
Les mains et les oiseaux, l'eau comme le patron

Combien de sons voisins lient quatre-vingt-sept poches ?
Huit ors sur trente-six paient la réalité
Les nuits bleues résolvaient des marches ou des roches

La paix, qui aperçut, vit près de la beauté
Des façons résoudront quand le théâtre saute
Une ennemie craindra les immenses étés

Des vieux loups faux pendront : « nous franchîmes des côtes »
Soixante-neuf sangs verts coupaient a priori
Des amies, qui notaient, usèrent jusqu'aux fautes

Un pilote, qui perd, tirait auprès du prix


Choisissez un schéma
















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 08/07/2016.