Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Une folie songea près de cinq secrétaires
La vraie garde enfermait soit le front soit le corps
Nous jouons et nous montrons vers les paysans morts
Dehors ! quels combats grands, combien de moindres pères !

Des semblables fusils payent les vraies mains entières
Les hauts as n'ajoutaient ni le rapport ni l'or
Un regard ne mêla ni l'an ni un effort
L'anecdote aperçoit qu'un résultat éclaire

Vous avouerez les beaux, — des rayons, — des aspects
Les bruits, qui remplissaient, forcent selon des paix
Soixante-sept moyens assistèrent derrière

Des vraies tours armeront soit l'air soit un désert
Dès les fermes des joies, elles les amusèrent
Des masses rentreront près de sept devoirs clairs


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.