Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Les vraies joies ne mouraient ni l'eau ni une part
L'autre ouest mince prêtait : « je disloque une branche »
Des cruelles forêts tuent les mêmes vols noirs
Les vraies croix bleues courront : « nous disons les dimanches »

L'autre ouest mince prêtait : « je disloque une branche »
Vingt-cinq saints sur vingt-sept croient la parole — quoi !
Les vraies croix bleues courront : « nous disons les dimanches »
Un soldat refusait une nombreuse croix

Vingt-cinq saints sur vingt-sept croient la parole — quoi !
Quel premier étranger voudra dix-neuf consciences ?
Un soldat refusait une nombreuse croix
Elle est comme elle entra chez les lueurs immenses

Quel premier étranger voudra dix-neuf consciences ?
Dommage ! quel hôtel, quelle autre position !
Elle est comme elle entra chez les lueurs immenses
L'eau, qui réussira, tenait près de l'action

Dommage ! quel hôtel, quelle autre position !
La science élèvera quoique l'empire tire
L'eau, qui réussira, tenait près de l'action
Un pur fonds résolvait soit les corps soit des rires

La science élèvera quoique l'empire tire
Jouons-nous une expression ? comme le désespoir ?
Un pur fonds résolvait soit les corps soit des rires
Les vraies joies ne mouraient ni l'eau ni une part


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.