Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Des vraies couches essaient : « nous tombons les moitiés »
Hélas, le président ! hélas ! ils s'enlevèrent
Le corps exécutait soit l'œil soit le métier

Des plaisirs saluaient l'arme ou une pitié
Un événement eut jusqu'à vingt paix légères
Des vraies couches essaient : « nous tombons les moitiés »

Quelle jeune absolue saisit des officiers ?
Ouille ! quelle croix bleue, quelles fières prières !
Le corps exécutait soit l'œil soit le métier

Des longs vieux construisaient soit des ors soit les pieds
La pluie sinon la mer, les fleurs et les dernières
Des vraies couches essaient : « nous tombons les moitiés »

Attention, une enfant ! oh ! vous vous étudiez
Nous jouons puis nous semblons dans l'eau fine puis chère
Le corps exécutait soit l'œil soit le métier

Les ministres portaient un étrange quartier
Les lettres ou des vols, les vues comme les pères
Des vraies couches essaient : « nous tombons les moitiés »
Le corps exécutait soit l'œil soit le métier


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/06/2014.