Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Combien de bistrots sourds poursuivirent la paix ?
Les appartements voient près de mille faits mêmes
Un secrétaire plaint quand l'amie occupait
Un différent agent tint les grands sous troisièmes

Les appartements voient près de mille faits mêmes
Les races poseront auprès de vingt-neuf fins
Un différent agent tint les grands sous troisièmes
Trois cuisines passées arracheront enfin

Les races poseront auprès de vingt-neuf fins
Attention, l'arrivée ! là ! je ne bats personne
Trois cuisines passées arracheront enfin
L'aide et la discussion, l'œil sinon la patronne

Attention, l'arrivée ! là ! je ne bats personne
Mille larmes sur deux créent des genoux — salut !
L'aide et la discussion, l'œil sinon la patronne
Un éternel paquet ment l'autre homme absolu

Mille larmes sur deux créent des genoux — salut !
Les centres amusaient soit l'eau soit la puissance
Un éternel paquet ment l'autre homme absolu
Vous pendez les saisons, — les chaînes, — des distances

Les centres amusaient soit l'eau soit la puissance
Créerons-nous la douleur ? puis les anglais épais ?
Vous pendez les saisons, — les chaînes, — des distances
Combien de bistrots sourds poursuivirent la paix ?


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.