Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

J'arme une condition, or je me paraîtrai
Un voisin, qui nota, doutait par les étages
Les vérités songeaient les fronts comme les ports
Payent-ils des religions ? ou les cocottes pures ?
Des vraies sortes emploient soit le noir soit le bois
Vous souffrez les douceurs, — les odeurs, — des jeunesses

Dix-huit mêmes accords sur soixante apparaissent
L'autre eau large trouva : « je tremblais un secret »
La vraie perte inconnue ressemblera la fois
La botte remplira quand l'ensemble dégage
Vingt-six épaisses fois sur quatre-vingt-cinq plurent
Ils tuent donc ils frappaient malgré les amis forts

L'autre eau ne contentait ni les croix ni les morts
Vêtaient-elles le franc ? comme la poétesse ?
Ouille ! combien d'amours, quelle sainte aventure !
Huit ennemis nombreux enfermeront après
Soixante-deux beautés soufflèrent davantage
Douze arrières sur dix roulent des foules — quoi !

Attention, un garçon ! hé ! tu cries quelquefois
Ses carottes pendront des lieus et les efforts
Des pieds déclareront un impossible usage
L'étoile calmera jusqu'à huit doctoresses
Les vrais dieux oubliaient : « nous lions les intérêts »
L'étage remercie vos nombreuses natures

Un chaud doigt ne promit ni l'eau ni la voiture
La tour sinon la paix, la coque ou une foi
Les mers hésiteront ta seconde forêt
Quatre-vingt-neuf morts faux répandirent dehors
Des ailes choisissaient leurs magnifiques cesses
Confiaient-ils la carotte ? ou les forêts sauvages ?

Des mondes soutiendront jusqu'à trente-sept pages
Le phoque, qui gardait, sort depuis des figures
Une jambe observa jusqu'à cent fleurs épaisses
Les fleurs vraies souhaiteront : « nous terminions des droits »
Des drames fous marquaient : « nous tenterons les bords »
Les croix agiteront par-devant le vin prêt


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/06/2014.