Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Sur un pied d'égalité

Permettez-moi d'adjoindre à ce que nous glanons
Sur l'art de fabriquer des vers dits "isocèles"
La seule explication qui faisait défaut : celle
De la raison par quoi nous leur donnons ce nom.

Ce mot qui vient du grec voulait dire au départ
Dont les deux jambes sont d'égale taille, aussi
On l'emploie pour nommer ces jeux dont le souci
Est de durcir la règle habituelle en notre art.

Pour des vers où autant de syllabes s'alignent,
On dira plus souvent que l'on compte les pieds.
La contrainte plus dure où j'écris, ce guêpier,
Mérite bien qu'un membre au complet la désigne.

Voir le commentaire

© Nicolas Graner – février 1998

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/isocele.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/06/2009.