Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Extrait du commentaire de
Affabulations

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Affabulations » avant de lire la suite de cette page.

Du crapaud qui voulait grossir autant qu'un bison est une réécriture sous forme de lipogramme en E de cette fable de La Fontaine :

La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf

Une grenouille vit un bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant : « Regardez bien, ma sœur ;
Est-ce assez ? dites-moi : n'y suis-je point encore ?
– Nenni. – M'y voici donc ? – Point du tout. – M'y voilà ?
– Vous n'en approchez point. » La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.


Revenir au texte Voir le commentaire complet

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://graner.net/nicolas/OULIPO/affabulations-exp.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.